Registre nominatif du plan d'alerte (canicule/grand froid)

Le décret du 1er septembre 2004, issu de la loi du 30 Juin 2004, donne obligation aux Maires d’instituer un registre nominatif des personnes âgées et des personnes handicapées.

La finalité de ce registre est de permettre l’intervention ciblée des services sanitaires et sociaux auprès des personnes inscrites en cas de déclenchement du niveau de Mise en Garde et d’Actions (MIGA) lorsqu’une vague de chaleur est prévue ou en cours. Ce registre sert également pour la prévention du Plan Grand Froid.

Le Maire est chargé par décret de la mise en œuvre de ce dispositif de recensement et a délégué cette mission au CCAS.

Ce registre ne peut être communiqué qu’au Préfet et uniquement en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence départemental en cas de risques exceptionnels.

Plus de renseignements relatifs à la Commune de Lançon-Provence:             

  http://www.infocanicule.fr/ville.php?ville=4457

                                                                                                                           OU

www.infocanicule.fr

 www.infograndfroid.fr

 

entrez le nom de la ville: "lancon provence"


PREVENTION FORTES CHALEURS ET GRAND FROID

Quelles mesures pour prévenir les risques liés aux fortes chaleurs?

(Mise en place de la veille saisonnière du 1er Juin au 15 septembre)

 

CANICULE INFO SERVICE 0800 06 66 66 Gratuit depuis un poste fixe de  9H à 19H

SITE INTERNET : informations spécifiques à Lançon-Provence www.infocanicule.fr/ville.php

Conseils spécifiques donnés par L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament en cas de forte chaleur ou canicule :

MEDICAMENTS : L'adaptation à la chaleur met en jeu des mécanismes de défense dont l'efficacité peut être diminuée ou retardée. Certains sujets fragilisés s'adapteront plus lentement et plus difficilement à des températures extérieures élevées. En cas de vague de chaleur certains médicaments sont susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur

 L'exposition à des températures élevées, pour des périodes plus ou moins prolongées, peut aussi avoir une incidence sur la conservation des médicaments, particulièrement ceux nécessitant des précautions particulières de stockage et de conservation. Parlez-en à votre pharmacien.

 LECTEURS DE GLYCEMIE : L’exposition à des températures élevées, pour des périodes plus ou moins prolongées peut avoir une incidence sur la conservation et l’utilisation des bandelettes (ou électrodes), des solutions de contrôle et des lecteurs de glycémie.

Il est recommandé de se familiariser avant les périodes de canicule avec les conditions de conservation et d’utilisation de ces produits.

Il faut être particulièrement vigilant sur les résultats obtenus en cas de canicule.

 UTILISATION DE PRODUITS SOLAIRES : les bébés et les jeunes enfants ne doivent pas être exposés au soleil. Iles t recommandé une exposition mesurée au soleil et l’utilisation d’un produit solaire adapté au type de peau et aux conditions d’ensoleillement. Il est conseillé d’appliquer le produit de protection solaire:

*en quantité suffisante pour garantir le niveau de protection

*avant l’exposition au soleil

*d’en renouveler fréquemment l’application surtout après avoir transpiré, avoir nagé ou s’être essuyé.

 

 ****************

Quelles mesures pour prévenir les risques liés au froid ? 


En période de froid, des gestes simples permettent d’éviter les risques tout en prêtant une?attention accrue aux enfants et aux personnes âgées?qui ne se plaignent pas du froid?: 

**Ne pas surchauffer son logement  
**S’assurer de la bonne ventilation de son logement, pour renouveler l’air
**Faire réviser sa chaudière par un professionnel qualifié et éviter l’utilisation en continu d’appareils de chauffage d’appoint à combustible.
**Se couvrir convenablement, notamment au niveau des extrémités et de la tête ou les déperditions de chaleur corporelles sont les plus importantes, mais aussi du nez et de la bouche pour respirer moins d’air froid. 
**Utiliser de bonnes chaussures afin d’éviter les chutes sur la neige ou le verglas.
**Limiter les efforts physiques.
**Ne pas sortir les nourrissons et les jeunes enfants, même bien protégés.


**Face à une personne sans abri ou en difficulté dans la rue, appeler le 115.


Malgré les idées reçues, la consommation d’alcool ne réchauffe pas. Au contraire, cela peut s’avérer dangereux car l’engourdissement fait disparaître les signaux d’alerte du froid et on ne pense pas à se protéger.