Lutte contre la pauvreté et l'exclusion

C’est le travailleur social qui présente le dossier d’aide financière aux membres de la Commission Permanente.

Il faut distinguer les secours « accordés généralement dans le cadre de l’urgence à des personnes momentanément privées de ressources afin de faire face aux besoins élémentaires du quotidien » notamment dans l’attente d’ouverture ou de rétablissement de droits aux prestations légales, qui prennent la forme de bons alimentaires et les aides « accordées généralement, hors impératif absolu d’urgence, pour permettre à des personnes ou à des familles en précarité, confrontées, à des difficultés majeures ponctuelles, de faire face ».

Elles prennent alors la forme de bons alimentaires, bons d’essence, règlement direct des créanciers, prise en charge de frais de scolarité, avec, le plus souvent, des conseils budgétaires et/ou des orientations vers des organismes ou associations en rapport avec l’accompagnement social et budgétaire.

Que ce soit pour les secours comme pour les aides, le montant maximum par ménage et par an a été augmenté à 800 € (Délibération n° 15 du 9 juillet 2015).

Le prêt social remboursable sans intérêt, d’un montant maximum de 800 €, peut être attribué en même temps que les autres aides sociales.

Protection Maladie
Universelle / CMUC
Aides Financières
Droit Commun
Aides Financières
du CCAS
Surendettement
Banque de France

Téléchargez le guide pratique du CCAS - 2017